Interview de Vincent Panier, co-fondateur d’AOUI, la plateforme au service de l’attractivité territoriale

Monsieur Panier, pouvez-vous vous présenter ?

Sur le plan professionnel, j’ai exercé différents métiers dans le domaine de l’immobilier d’entreprise, commercialisation, étude, construction, promotion, investissement et aménagement. 
Cette transversalité m’a petit à petit, permis d’observer que les usages évoluaient et d’imaginer que nous allions certainement travailler différemment.
Tout d’abord,  j’ai pu observer qu’il existait un nombre considérable de bureaux et de salles de réunion sous-occupés dans les entreprises, collectivités, associations… Face à cette offre, une demande grandissante de professionnels qui recherchent de manière temporaire, un espace de travail.
Une offre, on dénombre un potentiel de 750 000 espaces disponibles en France, une demande, elle représente plus de 5 millions de personnes, et une technologie qui innove en permanence pour faciliter le travail à distance me sont apparues comme les composantes fondamentales de l’évolution des façons de travailler.
Ensuite un chemin s’est construit jusque AOUI.

Vous avez fondé AOUI, plateforme de location et de proposition de bureaux, salles de réunion. Comment cette idée est-elle née ?

En fait, AOUI est bien plus qu’une plateforme de location et de proposition de bureaux et de salles de réunionAOUI est un éditeur de plateformes. La technologie que nous avons développée permet de créer autant de plateformes de location et de proposition d’espaces que l’on souhaite. Toutes ces plateformes sont interconnectées entre elles. Ainsi, lorsqu’un espace est proposé sur l’une d’elles, il est visible et peut être loué depuis n’importe quelle autre plateforme. A l’origine, nous avons créé base10 qui est la première plateforme de location et de proposition d’espaces de travail. Il était important de valider que le service réponde à une attente. Si le service a plu dès le départ, nous avons imaginé qu’il était possible de l’améliorer en le personnalisant. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer des plateformes en marque blanche qui permettent de personnaliser les fonctionnalités de base10 aux couleurs de territoires, associations, entreprises… En résumé, AOUI est l’écosystème qui abrite toutes les plateformes interconnectées entre elles. L’objectif est de créer un réseau le plus ouvert possible au service des territoires, des entreprises, des associations, des étudiants, des demandeurs d’emplois, des porteurs de projets, des indépendants.

Comment cette solution peut-elle contribuer à rééquilibrer les territoires ?

L’éloignement du domicile par rapport au lieu de travail et aux centres d’activités, est un phénomène qui s’amplifie. Les causes sont multiples et les conséquences directes sont le mal-être, la perte de temps, le stress, la pollution et la saturation des moyens de transport. Ainsi, de nombreux territoires sont devenus des zones dortoirs où l’activité de jour s’est considérablement réduite voire a disparu.
Réserver un bureau à côté de chez soi et travailler à distance dans un environnement professionnel au sein de la mairie, d’une entreprise, d’un espace de coworking ou d’une association peut devenir naturel. Cette nouvelle organisation est vertueuse à plus d’un titre. Le télétravailleur fait le choix de son espace de travail, il n’est pas isolé et rencontre d’autres personnes mais surtout il passe du temps de jour et consomme là où il habite.
Ce nouvel usage peut considérablement faciliter le monde de la formation. En effet, les statistiques montrent que 40% des jeunes ruraux renoncent aux études. Parallèlement, l’hybridation de l’enseignement est pris très au sérieux par certaines universités et centres de formation. Par conséquent, une salle dans une mairie peut très facilement accueillir un, deux, cinq… jeunes locaux pour qu’ils suivent un cursus à distance.
Le travail à distance agit aussi positivement sur le tourisme par l’allongement des séjours. La liste des bénéfices est longue.
Par ailleurs, la réversibilité de ce nouvel usage offre une opportunité considérable au monde rural. Il s’agit des permanences. En effet, les espaces inscrits sur les différentes plateformes forment un maillage important de lieux de rencontres. Ainsi, certains services, administrations, entreprises, professions libérales peuvent facilement assurer périodiquement des permanences et apporter des services dans tous les territoires. Cette nouvelle organisation participe également, pour un budget modique, au rééquilibrage des territoires.
En résumé, l’action à distance supprime l’obligation des déplacements qui deviennent inutiles. Dans cette nouvelle dynamique, la ruralité possède des atouts considérables à faire valoir.

Vous travaillez déjà avec de nombreuses collectivités territoriales. Comment peuvent-elles insérer votre plate-forme dans leur projet de territoire ?
 
Chaque membre s’inscrit sur la plateforme de son choix. Dans le cadre des territoires, l’AMRF s’est emparée la première de ce nouvel usage en créant RuraConnect.fr. Cette plateforme permet à l’ensemble des communes rurales qui le souhaite de proposer un espace dans leur mairie. Bien entendu, depuis RuraConnect.fr il est possible de voir et réserver l’ensemble des espaces inscrits sur les autres plateformes.
La véritable innovation de AOUI est de permettre à chaque territoire de créer sa propre plateforme. Les identités locales sont fortes en France, elles constituent un patrimoine qu’il est important de préserver. Ainsi, plutôt qu’imposer une marque unique pour l’ensemble du pays, le service se développe au travers d’une multitude de plateformes aux couleurs locales.
En fait, en créant sa plateforme, une commune ou une communauté de communes offre à tous les habitants du territoire la possibilité de proposer des espaces. C’est un réseau de tiers lieux qui se crée au fil du temps et qui permet d’accueillir les habitants eux-mêmes mais également des professionnels de passage.
Ce maillage devient une force pour chaque territoire. En effet, l’attractivité d’un territoire est proportionnelle à sa capacité d’accueil. Donc, pouvoir réserver un bureau ou une salle de réunion en 3 clics participe à rendre un territoire plus attractif.

Pour finir, un mot sur l’organisation du Prix de l’Innovation Rurale ?

J’ai suivi la première édition du Prix de l’Innovation Rurale. Ce fut un évènement de grande qualité qui a mis en lumière le potentiel de créativité du mode rural.
L’ancrage, le « faire » et le bon sens représentent un socle solide pour permettre des innovations majeures.
Ce prix éclaire la modernité des campagnes et lui donne une voix qu’elle n’avait pas jusqu’alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.