Actualités

Home » Le prix » Actualités


Interview de Jean-Philippe Saulnier-Arrighi, Président de la Communauté de Communes de Puisaye-Forterre 

Jean-Philippe Saulnier-Arrighi, Avocat, élu local, répond à nos questions. Il nous livre sa vision du monde rural, nourrie de son expérience à l’ensemble des échelons territoriaux. Nous vous invitons également à découvrir les projets portés dans le cadre de son mandat de Président de Communauté de Communes de Puisaye-Forterre via : https://www.puisaye-forterre.com 

 

Monsieur Saulnier-Arrighi, pouvez-vous vous présenter ?

Avec plaisir : Jean-Philippe Saulnier-Arrighi, avocat de profession, je suis Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, également Président de la Communauté de communes de Puisaye Forterre, une intercommunalité rurale née le 1er janvier 2017 comptant 57 communes à cheval sur le département de l’Yonne et de la Nièvre. Enfin, je suis également Maire de Moulins-sur-Ouanne, petite commune rurale membre de la Communauté de communes de Puisaye Forterre.

La fusion des intercommunalités et des régions a entraîné un élargissement du périmètre d’intervention des collectivités concernées. Comment la place des espaces ruraux a-t-elle évolué dans cette recomposition ? 

Les espaces ruraux sont devenus des espaces centraux, des bassins de vie recherchés par de plus en plus de Français et cela s’est notamment accentué depuis la crise sanitaire que nous vivons depuis plus d’un an. Il y a, aujourd’hui, une prise de conscience que les communes rurales participent aussi à l’accomplissement d’une vie professionnelle et personnelle. Les collectivités, telles que les Communautés de communes, ont un rôle indispensable dans l’évolution des espaces ruraux. Nous participons à l’évolution économique et au dynamisme de ces lieux reculés, sans leur faire perdre leur authenticité.

La crise sanitaire que nous traversons a mis la ruralité au cœur de l’actualité. Lors du premier confinement, l’INSEE estime qu’1.4 million de personnes ont quitté les métropoles pour des espaces moins denses, révélant un véritable engouement pour le monde rural. Sous quelles conditions cette dynamique démographique peut-elle être durable ? 

Il faut pouvoir allier authenticité et modernité pour que cette dynamique soit durable. Cela pourra se faire avec une connexion internet indispensable pour permettre aux habitants de télétravailler. Cette nouvelle méthode de travail se démocratise et va faire partie de notre quotidien, c’est pourquoi il est nécessaire de proposer un accès au très haut débit avec la fibre. Cependant, cette modernité ne veut pas dire que nous perdons le charme de nos espaces ruraux. Les petites communes sont connues pour leur histoire, leurs commerces de proximité, leurs produits locaux, les espaces verts… Enfin, il est nécessaire de proposer un accès durable aux services du quotidien : que ce soit la mobilité, la santé, le développement durable, la culture, le sport, la petite enfance et la jeunesse.

Le Prix de l’Innovation Rurale est aussi un moyen de découvrir la diversité des territoires ruraux français. Que pouvez-vous nous dire des spécificités de votre territoire ? 

Située au nord de la Bourgogne Franche-Comté, la Communauté de communes de Puisaye Forterre est un territoire rural aux paysages préservés. Ce pays de bocage et d’étangs était cher à l’écrivaine Colette, au lexicographe Pierre Larousse, sans oublier la poétesse Marie Noël et l’écrivain Jean d’Ormesson. Le château-fort de Guédelon s’y construit selon les techniques ancestrales, sous les yeux de quelque 300 000 visiteurs durant la saison 2018. Le sous-sol de Puisaye Forterre est riche en argile et en ocre, matières premières de créations d’hier et d’aujourd’hui : céramistes, artisans potiers et artistes trouvent dans cette nature généreuse de multiples sources d’inspiration. C’est un territoire culturel, touristique et dynamique, chargé d’art et d’histoire à 1h30 de la région francilienne. Cette proximité permet aussi de montrer qu’il est possible de s’échapper des mouvements de la ville et de vivre dans le calme et la sérénité de la Puisaye Forterre.

L’une des autres spécificités de notre territoire est notre engagement fort dans la transition énergétique. Depuis 2013, la Communauté de communes est reconnue territoire à énergie positive (TÉPos). Cette démarche repose sur trois piliers : favoriser la sobriété énergétique, développer la performance énergétique et encourager la production locale d’énergies renouvelables. Avec la mise en œuvre d’une politique générale en matière d’énergie et de climat, notre collectivité a été labelisée CAP Cit’ergie en 2019.

Pour finir, un mot sur l’organisation du Prix de l’Innovation Rurale ?

Le Prix de l’Innovation Rurale est un réel tremplin pour mettre en lumière nos territoires reculés. Il est important de montrer que la ruralité participe aussi à l’accomplissement professionnel et personnel de nos habitants.